ELLE ESCALADE UNE PAROI DE 6 000 METRES:
TROUVE TON POINT COMMUN AVEC ELLE

Accroche-toi, sers les doigts ! Attention, ton pied n’est pas bien posé.... Lève la tête doucement et regarde où se trouve ta prochaine prise. Là, à côté de l’herbe qui a fendue la roche. Rapproche ton corps de la paroi. Les bras se tétanisent et les jambes tremblent. Concentre-toi, la chute n’est pas envisageable. Pousse sur les cuisses, tends la main, hisse-toi maintenant ! C’est bon, tu y es, au sommet de ton rocher. La vue est magnifique, le vent caresse tes joues, ton cœur ralentit et un sourire s’installe sur ton visage sans te demander la permission. Tu es vivant.

STEPHANIE BODET

ASTHMATIQUE, ELLE DÉMARRE SANS SAVOIR RESPIRER...

Il y a un âge où tout est accessible, où tout paraît simple. Il s’agit de l’époque où notre responsabilité se résumait à bien choisir ses cahiers de classes et la couleur des stylos à utiliser. Et le week-end… On pouvait se balader en famille.

 

Pour certains, il était bon de grimper le plus vite possible dans les branches des arbres, sauter de rochers en rochers avant de s'égratigner les genoux et repartir au galop vers les prochains obstacles à franchir. Et devenir grimpeur est à portée de bras pour ceux qui laisse la passion embraser leur cœur.

 

Grimper plus haut, toujours plus vite ! Et là, on se dit que les compétitions s'enchaînent naturellement et voilà, le championnat du monde est remporté ! Mais pour la jeune Stéphanie Bodet, il a fallu emprunter une autre voie. 

La très jeune fille ne parvient même pas à respirer correctement. Elle est atteinte d’asthme et la moindre foulée fait siffler ses poumons qui s’enflamment. Elle est aussi en proie à de lourdes allergies. Mais la petite fille est rêveuse.

 

Sa passion pour l’escalade la possède. Alors elle apprend, doucement, mais sans relâche, à gérer son souffle, à appréhender l’effort et à surmonter son handicap. Quand on est enfant, il est difficile de se concentrer longtemps, de persévérer malgré la souffrance. Pourtant la voilà qui essaye, qui persévère, et qui guérit.

… ET POURTANT, LE MONDE DEVIENT SON TERRAIN DE JEU

Les entraînements douloureux payent et les médailles sont de plus en plus accessibles, toujours plus dorées. Elle rencontre l’amour, Arnaud Petit, lui aussi un grimpeur multi-médaillé. Elle suit une voie de compétition pendant quelque temps à ses côtés.

 

Mais elle se rend rapidement compte que sa place n’est pas tout à fait là. Elle rêve d’un autre mode de vie. Alors après avoir remporté le championnat du monde d’escalade, elle part crapahuter le monde avec son compagnon où elle enchaînera au passage quelque grandes premières. Tsaranoro (Madagascar), Tours de Trango (Pakistan), Salto Ángel (Venezuela), El Capitan (Yosemite, Etats-Unis), Grand Capucin (massif du mont-blanc)…

 

Aucune paroi minérale ne leur résiste. Leur vie a pris la tournure de leurs rêves. Elle raconte « J’ai adoré faire ces voies, sentir les forces telluriques, être reliée aux temps géologiques, à quelque chose qui est plus grand que soi. Dans ces moments, on s’oublie en tant qu’humain pour faire partie de la nature.»

 

Du Pakistan aux États-Unis, en passant par le Maroc et la Patagonie, Stéphanie Bodet parcourt la Planète à la recherche de voies rocheuses les plus vertigineuses.

 

Stéphanie inspire le monde avec sa vision de la vie qu’elle nous partage dans son livre remarquable “ À la verticale de soi” qu’elle publie en 2016. Sa prouesse physique nous pousse à l’admiration, mais je t’invite à lire ses ouvrages, et car ils nous poussent à l’humilité et à l’incroyable sentiment de liberté pur.

                       Voici comment Stéphanie définie sa discipline "Je pratique l’escalade libre, c’est-à-dire que je grimpe seulement avec les prises qu’offre le rocher. Je gravis surtout des grandes parois (big walls), dont l’ascension nécessite plusieurs journées."

 

Pendant son ascension, elle se délecte des parfums des plantes qui fleurissent à travers le minéral. Elle observe et contemple la nature impressionnante qui l’entoure. Arrivée en haut, la grimpeuse ouvre un livre ou un recueil de poèmes.

 

C’est là qu’elle dévore les pages des auteurs qu’elle préfère. Et tout en haut de ces rochers, elle se met à écrire.

C’est une amoureuse des mots et ses propres livres comme “Habiter le monde” ou encore “A la verticale de soi” font passer cette athlète hors pair à romancière. Après avoir remporté tant de prix à travers la compétition, elle retourne à la nature et à l’essentiel.

ILS NOUS INSPIRENT

Découvre un autre récit d'explorateur

TA VOIX DANS NOS TITRES

ENVOI TON ENREGISTREMENT

PHOTOS

  • Facebook Baret Explorers
  • Youtube Baret Explorers
  • Instagram Baret Explorers
  • Twitter Baret Explorers

REJOINS BARET EXPLORERS

© Baret Explorers 2020 - PRESS KIT - Politique de confidentialité et mentions légales

logo Baret Explorers Compass.png
  • Baret Explorers Spotify
  • Baret Explorers Deezer
  • baret explorers itunes apple
  • Baret Explorers Amazon music
  • Baret explorers Google music